Etudier au Ghana

Plusieurs  personnes se demandent comment arriveront-  ils  à  étudier  une  nouvelle langue supplémentaire en un temps court. En effet, la société dans laquelle nous évoluons devient  jour après jour plus exigeante, et nous appelle à  faire encore plus de sacrifice. C’est ainsi que désormais pour espérer avoir un bon poste de travail, une bonne affaire, ou encore une sérieuse relation…, l’homme devrait tout au moins parler deux langues. Déjà, très tôt dans les années 1945 les dirigeants africains avaient ajouté dans leur programme scolaire l’étude d’une langue étrangère en plus de celle du colonisateur. Mais les attentes d’aujourd’hui sont encore plus grandes avec le terme de la“Mondialisation” de plus en plus d’actualité.  Par conséquant des nombreux  hommes, jeunes, et femmes  déploient des sommes  colossales pour l’apprentissage de soit l’Anglais, soit le Français, soit Allemand, ou encore l’Espagnol, pour ne citer que les plus désirées. Et malheureusement, peu sont ceux qui à la fin finissent par couramment parler ou/et écrire la langue étudiée. C’est là où intervient la question du cadre d’étude.

Pays de l’Afrique de l’ouest situé dans le Golfe de guinée, délimité à l’Ouest par la Côte d’Ivoire, au Nord par le Burkina Faso, l’Est par le Togo, et au Sud par le Golfe de guinée, le Ghana est aussi le seul pays d’Afrique Subsaharienne qui fait preuve d’une réelle stabilité politique, et d’une pure sécurité des personnes et des biens. Cet exploit a fait de lui le troisième pays le plus attractif d’Afrique de l’Ouest. La majorité des touristes est  plus attirée par les sites touristiques  comme Elmina Castle, Cape-Coast qui fut l’un des importants points de transit des esclaves vers le nouveau monde, aussi des parcs comme Kakum National Park, ou Waterfall-Volta Region. Les touristes sont aussi attirés par les plages sur le long du Golfe de guinée et la vie des animaux dans les parcs nationaux. Mais reste toujours que la plus grande colonie étrangère est occupée par les nombreux étudiants inscrits dans les différentes universités et instituts de la place. Cet engouement est dû à un système scolaire fiable et efficace, calqué sur le modèle Britannique et Nord Américain.

 

Les écoles de langue au Ghana

Elles permettent aux francophones, et aux lusophones de s’accorder avec la langue du milieu, c’est-à-dire de couramment parler et écrire en Anglais avant de s’inscrire dans les programmes universitaires pour certains.

MAXVIC est l’une de ces écoles, située en pleine capitale, reconnue pour l’accueil et l’efficacité dans le travail de la formation, et à la particularité d’avoir des cours pratiques dans la ville, et des excursions vers des cites touristiques du pays. Ces portes sont ouvertes pour toutes les catégories de personnes, élèves, étudiants, et professionnels. Cette école a été instituée en vue d’accompagner cette nouvelle génération de personnes vers la Mondialisation, c’est pourquoi en plus d’enseigner l’Anglais, elle a dans son programme l’étude du Français, de l’Allemand et de l’Espagnol. Aussi pour palier aux tracasseries d’ébergement , MAXVIC Foyer a ouvert ses portes à quelque pas de l’école, dans un cadre d’apprentissage digne et saint.

Aussi le Center of Languages and Professional Studies (CELPS) existe aussi pour démystifier l’anglais aux étudiants étrangers en général et aux francophones en particulier .Avec une méthodologie et une pédagogie adaptées aux besoins de l’apprenant africain, l’institut est devenu l’école la plus préférée de tous les pays francophones, arabophones et lusophones. Pour un(01) mois de cours d’anglais=60000FCFA ,90000FCFA pour deux(02) mois, 190000FCFA pour six(06) mois et 310000FCFA pour un an. Ces tarifs comprennent : inscription, droits de scolarité et accès au laboratoire de langue.

Le Linguaphone Ghana est aussi un centre basé à Accra ayant pour but d’apporter aux étudiants une conversation assistée dans l’apprentissage individuel professionnel. La durée de la formation dépend de votre disponibilité et vos besoins. Les étudiants sont répartis par groupe ,ce qui donne la facilité de pouvoir répondre aux besoins de tout un chacun( à son rythme et aux heures voulues).Linguaphone vous donne la possibilité de trouver des stages pratiques à la fin des cours d’anglais et vous aide à trouver un lieu d’hébergement sain à votre arrivée .

Organisation de l’enseignement supérieur au Ghana

Le Ghana compte 09 universités publiques (University of Ghana à Legon, University of Cape Coast, Kwame Nkrumah University of Science and Technology, University of Education à Winneba, University for Development Studies, University of Mines and Technology à Tarkwa,University of Energy and Natural Resources, University of Health and Allied Sciences , University of Professional Studies à Accra) réunies dans la Conférence des Vice-Chanceliers du Ghana. Les trois premières accueillent entre 25 000 et 30 000 étudiants.

L’Université du Ghana, fondée en 1948 à Legon, comprend deux collèges, Sciences de la Santé (médecine, dentisterie, sur le campus de Korle-Bu) et Agriculture, ainsi qu’une faculté de lettres, une faculté de sciences sociales, une faculté de droit, une faculté des sciences, une faculté des sciences de l’ingénieur, une école de commerce et une douzaine d’instituts de recherche sur le campus de Legon.

L’Université de Cape Coast, fondée en 1962, est divisée en 2 facultés (Lettres, Sciences Sociales) et 5 écoles (Agriculture, Commerce, Sciences Biologiques, Sciences Physiques, Education).

L’Université Kwame Nkrumah de Sciences et de Technologie, fondée en 1952, comprend 6 collèges (Agriculture, Architecture et Urbanisme, Lettres et Sciences Sociales, Sciences, Sciences de la Santé, Sciences de l’Ingénieur), eux-mêmes divisés en facultés, départements, avec des instituts de recherche.

L’Université d’Education de Winneba, fondée en 1958, est devenue une université à part entière en 2004. Elle accueille 11 481 étudiants à plein temps sur ses trois campus, dont 9 375 sur celui de Winneba, et 5 398 étudiants dans ses 12 centres régionaux d’enseignement à distance. Elle comprend 6 facultés et 29 départements et emploie 1 367 enseignants et administratifs. Elle forme des professeurs pour l’enseignement secondaire.

L’Université d’Etudes du Développement, fondée à l’initiative du Président Rawlings en 1992 pour désenclaver les trois régions du nord, possède trois campus, à Tamale (médecine et agriculture), Navrongo (sciences) et Wa (sciences sociales). Elle accueille 7.983 étudiants.

L’Université des Mines et de Technologie, fondée en 1952, rattachée à la Kwame Nkrumah University of Science and Technology (KNUST) en 1976, est devenue une université à part entière en 2004. Elle est située à Tarkwa, à une centaine de kilomètres de Takoradi, dans une région minière.

L'Université de l'Énergie et des Ressources naturelles (UENR) de Sunyani a été créée en 2011. Elle vise à assurer le leadership et la gestion de l'énergie et des ressources naturelles et d'être un centre d'excellence dans ces domaines critiques. L'Université se rapproche de ses programmes de recherche en mettant l'accent sur la collaboration interdisciplinaire et en tenant compte des domaines tels que l'économie, le droit et la politique, la gestion, la science, la technologie et l'ingénierie ainsi que les questions sociales et politiques touchant l'énergie et les ressources naturelles. L'Université dispose de six écoles:

- L'école d'ingénierie;

- L'école des sciences;

- L'école des sciences de la terre;

- L'école d'agriculture et de technologie;

- L'école des Ressources naturelles;

- Et l'école des études supérieures.

L'Université de la Santé et des sciences connexes (UHAS) a été créée par une loi du Parlement ACT 828 de Décembre 2011 à Ho dans la région du Volta. Son objectif était la recherche pré-éminent d'établissement de santé axé sur la pratique éducative dédiée au service communautaire. L'Université de la Santé et des sciences connexes (UHAS) est établie avec huit (8) écoles et trois (3) Instituts :

1. École des sciences de base et biomédicales;

2. École des sciences paramédicales;

3. École des sciences infirmières et des sages-femmes;

4. École de santé publique;

5. École de médecine dentaire;

6. École de pharmacie;

7. Faculté de médecine;

8. Graduate School of Medicine Sports et exercice;

9. Institut de médecine traditionnelle et alternative;

10. Institute of Medical Education;

11. Institut de recherche en santé.

L'Université des Etudes Professionnelles d'Accra (UPSA) fondée en 1965 est une institution qui fournit l'éducation d'affaires à la fois académique et professionnelle au Ghana. Avec plus de quarante (40) ans d'expérience, l'Université a acquis une réputation comme le plus ancien comptable professionnel et le fournisseur des frais de scolarité de gestion au Ghana avec un grand nombre de ses produits dans des postes clés au Ghana et ailleurs. L'Université a été la première avec le mandat d'offrir deux diplômes universitaires et une formation pour l'enseignement professionnel au Ghana affaires. L'Université compte actuellement une population étudiante de plus de sept mille (7000) étudiants.

Il existe aussi 10 instituts polytechniques, un par capitale régionale, et une vingtaine d’universités privées. Elles sont toutes rattachées à une université publique avec l’autorisation du « National Accreditation Board ».

Les étudiants qui ont réussi leur diplôme de fin d’études secondaires, commun aux 5 pays anglophones d’Afrique de l’Ouest, postulent pour la rentrée universitaire de l’année suivante et non de l’année en cours. Environ 50 % des candidats éligibles sont admis dans les universités publiques. Les recalés s’inscrivent dans les 10 instituts polytechniques, dans les 35 écoles normales (Teacher Training Colleges) ou dans les universités privées.

90 % des étudiants sont inscrits en licence, 9 % en maitrise et 1 % en doctorat, car beaucoup d’étudiants partent à l’étranger pour leur PhD.

-La licence (BA, BSc) se fait en 4 ans, avec une année à l’étranger entre la 3ème et la 4ème année pour les cursus de langues. La plupart des étudiants suivent un double cursus.

-La maitrise se fait en un an pour le MA/MSc, avec une 2ème année consacrée à un projet de recherche pour le MPhil.

-Le doctorat (PhD) se fait en trois ans.  

Principaux atouts d’étudier au Ghana

Les universités publiques ghanéennes, inspirées du modèle britannique, présentent de nombreux atouts.

Elles sont installées sur de vastes campus arborés (16 km2 pour KNUST, 4 000 ha pour Legon) ; les bâtiments sont bien entretenus, et de nouveaux bâtiments sont en cours de construction (grâce au Ghana Education Trust Fund, qui est financé par un pourcentage de la TVA) : résidences universitaires pouvant accueillir 7 000 étudiants, Faculté de Droit, Faculté de Sciences de l’Ingénieur, Office des Programmes Internationaux, stade et piscines olympiques à Legon, Ecole de Commerce à KNUST.

Les bibliothèques universitaires sont informatisées et offrent même des sections en Braille à Legon et à Cape Coast.

Les universités sont bien administrées par un Vice-Chancelier élu par ses pairs et qui répond de ses décisions devant le Conseil de l’Université. Le Chancelier a un rôle purement honorifique : c’est Kofi Annan pour Legon depuis 2008 et le Roi des Ashanti pour KNUST. l’Université de Cape Coast a depuis 2008 la première femme vice-chancelière.

Il n’y a pas d’années blanches pour cause de grèves des étudiants ou des enseignants. Les examens ont lieu chaque année à la date annoncée, les copies sont corrigées et les cérémonies de remise des diplômes fastueuses. Les étudiants ont généralement l’assurance d’obtenir leur licence en 4 ans.

Les universités, très jalouses de leur autonomie, restent largement à l’écart de la vie politique.

La plupart des professeurs logent sur le campus, sont encouragés à publier, à assister à des conférences internationales et peuvent prendre des congés sabbatiques. Leurs traitements ont été récemment sensiblement augmentés. Ils jouissent d’un fort prestige.

A Legon en 2009, 453 enseignants sur 1 087 avaient un doctorat obtenu la plupart du temps à l’étranger, soit 47,63%. De récentes dispositions, prévoient que tous les professeurs enseignants à l’université soient titulaires d’un doctorat d’ici 2012. L’Ambassade est attentive à accompagner ces nouvelles exigences notamment grâce aux programmes de bourses proposés.

Les étudiants disposent de bonnes conditions de travail et de logement sur le campus. A Legon, 10 816 d’entre eux sont logés dans les six « halls of residence », qui comme dans les collèges d’Oxford ou de Cambridge ont un réfectoire, une bibliothèque, une chapelle, une mosquée et de très beaux jardins.

Le Guide du Bachelier

Portrait d'un Professionnel

1-Présentez-vous à nos lecteurs Dr Yannelle DOSSOU,
1- Présentez vous à nos lecteurs Fidèle ADJOVI, Con
1-Présentez vous à nos lecteurs. Je suis Boris Hous